• Il te faut subir la flamme
    Porter mes silences

    J'épouse tes efforts,

    le contenant de tes lèvres

    Tu accroches des nuées
    à l'embrasure de mon corps

    miettes de césures


    à mon ombrageante chevelure
    qui se tord
    si pâle

    Je me couche à l'essentiel
    Ton amour diluvien
    perdu dans la nuit

    Je m'abreuve
    de tes caresses substantielles

     

    Photo : DeviantART


  •  

    Tu me conditionnes à cette émancipation de l'être, galvanise mon adequation, période de l'édification en vue de détruire toutes les illusions du silence.
    L'effet vibratoire se répand, rayon complèmentaire de ton inspiration supérieure. L'être devient alors cet alcôve où je me presse, vidée et remplie de lumière infini et maussade .

    La périphérie de mon corps devient coquille où mes trois corps s'exhalent doucement .

    Le grand homme des cieux m'a montré brièvement une partie du chemin. Stimulation du feu sacré au fond de ma conscience, un lotus rose et jaune élabore la Manifestation.
    Les liaisons de mes centres sont autant d'amour intensifié en vortex. Pleine expression de mon onde manifeste où j'accomplie l'excellence de mon émancipation vers le septuple de l'Un.







    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires