• Rêve nocturne


    Photo by (DeviantArt)


    Les mots se pendent sur les insomnies du temps, agonissent leurs jets d'une plume en perdition.
    Il est des heures où la nuit effiloche les instants sur les rêves du monde. Comme un sommeil interdit à la conscience, blotti dans le creux du matin. L'onirisme plisse le front et se demande en regardant l'immensité. Quelle infinitude oserait contrarier ce grand oeuvre ?
    La conscience humaine est si pleine, qu'elle déborde de questions. Les réponses se rient de cette éventualité.
    Ils se peut que nous comprenions un jour, qu'il n'est pas, qu'il n'est plus de lune sur notre sommeil.
    Juste quelques rêves brisés par notre incapacité.