• Sur la route

     

    Il me faut à présent me reposer et espérer encore malgré ma peine.
    Il me faut à présent regarder la route qui s'ouvre sous mes pas.
    Je regarderais partout où tu ne seras pas là.
    Je m'écorcherais les yeux pour te voir, là sur le chemin qui te mène à moi.
    Car je sais que tu seras là, car tu as toujours étais là, même quand je ne te voyais pas.
    Les coeurs se croisent et s'enrubannent parfois sur les routes des vies, si fort, qu'ils croient encore, qu'ils croient si fort, que leurs rêves deviennent de l'or, semés au vent du nord...je suivrai le vent , légère et sereine...et  laisserai aller mes veines vers ton immensité.